La Louvière fait places nettes !

Publié: 22 août 2011 dans Urbanisme - rénovation - patrimoine

La ville de La Louvière est actuellement en pleine phase de rénovation. Son hyper-centre se modifie de manière à s’inscrire résolument dans une ère nouvelle. En attendant la finalisation du nouveau centre de congrès et de la micro zone économique « Ubell », desservis tous deux par le contournement Ouest en voie d’achèvement, ce sont les deux places centrales et le boulevard les reliant qui viennent d’être inaugurés. Les soucis liés aux travaux semblent déjà oubliés. Le résultat est esthétiquement réussi et la population avoisinante semble prête à s’approprier les lieux.

(Photo : MBe)

Une première phase qui en appelle d’autres

La rénovation des places Communale et Maugrétout est achevée ainsi que celle du boulevard Mairaux. Le projet complet prévoit aussi la réfection de la place de la Louve ainsi que celles des rues de la Loi, Kéramis, Leduc, Toisoul, Berger et Malbecq. Le financement total de ces travaux est assuré par l’Union Européenne et la Wallonie, à hauteur de 8.077.984 €, et par la ville de La Louvière pour le solde de 10%, soit 1.019.553 €. Le groupe Lupo est l’auteur de projet et c’est l’association momentanée Galère/Wanty qui concrétise le chantier, repris suite à la faillite du premier entrepreneur désigné par l’appel d’offres.

Des bancs publics qui auraient sans doute inspirés Brassens ! (Photo : MBe)

Art urbain pour rénovation urbaine

Conviviale et agréable à vivre, tels sont les qualificatifs glanés auprès des premiers usagers des nouveaux espaces. Sur les splendides bancs publics, les amoureux se bécotent, sur les esplanades, les skateurs skatent et sur les larges trottoirs, les promeneurs trottent. Bref, chacun semble y trouver son compte. La rénovation du centre-ville se développe autour du thème « la forêt dans la ville » et, suivant le souhait du Collège communal, le plan d’aménagement intègrera quatre oeuvres d’art, sélectionnées par la Commission des arts de la région Wallonne. La première de ces oeuvres trône désormais sur le boulevard Mairaux; il s’agit du « Scribble » du sculpteur bruxellois Michel François. 

Le futur centre de congrès (ex hall des expos). (doc.: ville de La Louvière)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s