Les chinois débarquent dans le Centre

Publié: 26 août 2011 dans Entreprises

On connaît déjà l’intérêt manifesté par plusieurs sociétés américaines pour notre région, et plus largement pour le Hainaut (Dow Corning, Johnson & Johnson, Baxter, Google, Microsoft …). Voici à présent des investisseurs venus du lointain Orient. Les chinois du groupe Touchroad ont en effet entamé sur le site du Bois de la Hutte, à Houdeng, la construction de leur tête de pont, département textiles et bijoux, pour l’Europe.

Un peu de patience !

En mai 2008, l’acte officiel d’achat du terrain à l’opérateur IDEA avait fait l’objet d’une importante médiatisation. L’arrivée du premier investisseur chinois sur la zone de l’intercommunale valait bien le déploiement du tapis rouge ! On s’attendait alors à un début des travaux relativement rapide.

Aujourd’hui, 3 ans plus tard, les pelleteuses sont (enfin) en action. Le projet n’a semble-t-il jamais été mis en balance mais il a fallu un certain temps aux décideurs pour monter leur dossier et harmoniser au niveau architectural leurs différentes implantations. Le résultat, visible sur le document de synthèse ci-dessous, justifie quelques mois d’attente !

Le projet Touchroad est la suite heureuse d’une mission économique menée par le Prince Philippe à Shangaï, en juin 2007. (Doc. IDEA)

Un centre de distribution de vêtements et de bijoux

L’investissement initial de Touchroad sur l’extension du zoning de Garocentre est d’environ 4,5 millions d’Euros et la création de 14 emplois est annoncée, dans un premier temps. Il est fort probable que d’autres travailleurs seront actifs également sur le site car Touchroad y mettra des surfaces de stockage à disposition de ses fournisseurs, à charge pour eux d’y gérer leurs propres emplois.

La société Touchroad est active dans des domaines aussi variés que l’habillement, le textile, l’électroménagers, l’alimentaire et plus récemment l’industrie du bijoux. A Garocentre, le bâtiment d’environ 8.400 m² abritera un centre de distribution de vêtements et de bijoux.  

Le nouveau site de Touchroad, construit par la société BAGECI et opérationnel dans le courant 2012, comprendra des entrepôts, un atelier couture et un atelier de création de bijoux. La matière première pour cette dernière activité proviendra du Botswana où le Président de Touchroad, Liehui He, a acheté une mine de diamants. Dans un avenir tout proche, le groupe asiatique développera donc ses affaires dans l’écrin de Garocentre où le savoir-faire belge en matière de joaillerie devrait faire des éclats.

                                                                                                                    Michel Bellefontaine

 

Publicités
commentaires
  1. Le journal l’Echo de ce 2 octobre 2012, sous la plume d’Hugo Leblud, nous apprend que Touchroad est définitivement sur la touche à Houdeng. Le groupe chinois renonce à son investissement dans le Centre alors que les fondations de « son » site sont faites. Le mythe de l’Eldorado chinois s’effondre. Le groupe asiatique cherche à revendre, de manière spéculative son terrain et tarde à honorer les factures de l’entrepreneur. L’éclat espéré tourne au fiasco !
    M.Be

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s