Le terminal … est terminé

Publié: 10 octobre 2011 dans Infrastructures
Tags:, ,

Le Port Autonome du Centre et de l’Ouest, le PACO, inaugure en ce vendredi 7 octobre 2011 la plateforme trimodale du site de Garocentre. L’évènement est d’importance et rassemble sous chapiteaux un parterre incroyable de personnalités du monde économique, politique et social. Il faut dire que l’infrastructure est attendue depuis 10 ans et que le dossier a connu de nombreux soubresauts avant d’aboutir.

Ce projet de doter le site logistique de Garocentre d’un outil permettant le transbordement de matériaux ou de marchandises de la voie d’eau vers le chemin de fer ou la route (et vice versa) est dans les esprits depuis longtemps et surtout depuis la naissance du PACO, le 1er avril 1999. Loin de constituer la traditionnelle blague de potache en cette date symbolique, il devient vite un véritable casse-tête pour ses promoteurs, la réalité du terrain étant assez complexe du fait de la présence dans le périmètre envisagé de l’usine Duferco. La liaison ferrée entre le quai du canal du Centre et la gare industrielle de La Louvière doit passer inévitablement par l’entreprise sidérurgique. La donne est claire et elle implique des tractations avec le secteur privé.

Vers un inévitable partenariat public/privé

Dès le départ, la concrétisation de la plateforme fait face à deux obstacles ; son financement et les synergies inévitables à mettre en place. Le volontarisme, l’obstination et le caractère fédérateur de Willy Taminiaux, président du PACO, sont les éléments indispensables qui permettront d’aboutir, en octobre 2008, à la signature d’un protocole d’accord historique entre le Port Autonome et Duferco. Après études techniques et économiques, ce protocole formalise et définit le rôle de chacune des parties. Le premier coup de pelle est donné sur le chantier en avril 2010 et, en septembre 2011, les partenaires signent un contrat de concession d’une durée de 30 ans.

Willy Taminiaux très heureux de l’aboutissement d’un dossier qu’il a porté à bout de bras (photo: MBe)

Duferco Logistique à la manœuvre

Le PACO, soutenu par la Wallonie (plan Marshall) et l’Europe (FEDER) a investi 12 millions et demi d’ € dans l’infrastructure. Cet investissement comprend une zone de stockage de grande taille, un portique de dernière génération et le bâtiment de services. Duferco, pour sa part, a financé la liaison ferroviaire entre le terminal et le réseau public d’Infrabel, ainsi que la zone d’accueil des camions. Selon les termes de l’accord, la gestion du terminal est confiée à la branche logistique de Duferco qui s’appuiera sur un partenaire expérimenté afin de lancer et de développer la nouvelle activité. Pour Antonio Gozzi, président de Duferco Belgium, la stratégie de diversification du groupe Italo-suisse lui permet d’accroître son ancrage régional. « La diversification au sein de notre entreprise, dont le core business est la sidérurgie, se traduit dans trois domaines ; la logistique, l’énergie et l’environnement. Et nous concrétisons actuellement des projets essentiels dans ces trois domaines ; la reconversion des ex-zones industrielles de Clabecq, la construction d’une centrale électrique à Marcinelle et ce terminal de La Louvière. Je suis persuadé que notre stratégie industrielle est la bonne car elle doit permettre de compenser par d’autres activités les éventuelles pertes du secteur sidérurgique soumis, comme chacun sait, à des variations cycliques ».       

Trimodale et trifonctionnelle

Le nouvel outil logistique, porteur d’espoir de développement de la voie d’eau, dans le cadre plus général de la reconversion régionale, s’étend sur près de 5 hectares. Le portique de 50 m surplombe le canal de 12m50, il pèse 233 tonnes et il permet de manipuler trois types de produits, grâce à des éléments rapidement interchangeables (pince électro-hydraulique ou électro-aimant). Ces produits sont les coils (bobines d’acier), les brames (plaques d’acier) et les conteneurs. Le terminal est implanté en prolongement d’un quai de 325 mètres qui autorise l’accostage simultané de deux péniches de 2.200 tonnes. En pleine capacité, l’infrastructure devrait assurer par an le transbordement de quelque 700.000 tonnes de produits sidérurgiques et d’environ 15.000 conteneurs.

Le portique fabriqué par la société Fémont de Willebroek peut lever 40 tonnes d’un coup et se déplacer à 140 mètres par minute (photo: MBe)

Un potentiel à développer pour le PACO 

Le canal du Centre à grand gabarit, l’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu et, désormais, la plateforme trimodale de Garocentre constituent indéniablement des infrastructures précieuses et indispensables au niveau de la politique de transport fluvial menée tant à l’échelon régional qu’européen. En Europe, à l’heure actuelle, seuls 12% du trafic marchandise s’effectuent par la voie d’eau. Ce chiffre va croître, c’est certain, sous l’impulsion notamment de l’Union Européenne qui insistera de plus en plus sur le développement de la navigation intérieure. A moyen terme, la concrétisation du canal Seine-Nord Europe (reliant le basin parisien au Hainaut) placera plus que jamais le territoire couvert par le PACO (tout le Hainaut sauf la partie relative au Port Autonome de Charleroi) au centre d’un réseau européen reliant les grands ports maritimes que sont Le Havre, Dunkerque, Anvers et Hambourg, entre autres. Cela signifie de réelles opportunités pour le PACO, géré par Alain Lefebvre et son équipe de 5 personnes, dont l’activité oscille pour l’instant entre 5,5 et 6 millions de tonnes/an. L’espoir, à l’horizon 2017, est de doubler ce chiffre et de générer ainsi une intense activité logistique créatrice d’emplois.

                                                                                                                       Michel Bellefontaine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s