Dreamwall et Keywall, le pôle audiovisuel de Marcinelle

Publié: 30 octobre 2012 dans Success en Hainaut
Tags:, ,

Le métier de base de Dupuis, établi à Marcinelle, c’est l’édition de bandes dessinées. La réputation de l’entreprise à ce niveau n’est plus à faire. Mais, le personnage emblématique de Spirou veille aussi sur d’autres activités de plus en plus porteuses pour le groupe. L’audiovisuel se développe sur le site carolo, avec deux sociétés à la pointe des technologies numériques ; Dreamwall et Keywall.

 

Du papier à l’écran

Dupuis met le pied à l’étrier de la production audiovisuelle au début des années 90 en créant une structure à Paris. La taille du marché et les sources de financement dans ce secteur très onéreux des dessins animés expliquent ce choix stratégique. En 2004, l’instauration en Belgique du système du Tax Shelter change la donne. C’est l’élément déclencheur d’une joint-venture avec la RTBF et de la création de Dreamwall. Léon Perahia, directeur général « Dupuis audiovisuel » : « A cette époque, nous produisions déjà des dessins animés avec la chaîne publique et, en réfléchissant à la création d’une structure belge, le rapprochement avec la RTBF est apparu comme logique. Chacun y trouvait son compte. Pour nous, c’était l’opportunité de reprendre la maîtrise artistique, la fabrication (qui se faisait surtout en Asie), et le développement de nos productions. Pour la RTBF, cela correspondait à la volonté de s’impliquer dans le secteur d’avenir des nouvelles technologies et des nouveaux supports ».   

Du virtuel … bien réel !

Dreamwall, studio d’animation, de graphisme et de décors virtuels voit le jour en 2007, sur le site de Dupuis. Le département consacré aux dessins animés se complète d’autres secteurs tels les génériques et l’habillage antenne. La conception de décors virtuels, est un domaine d’excellence de Dreamwall. « Aujourd’hui Dreamwall est l’une des rares sociétés belges à pouvoir proposer la création de décors virtuels avec un niveau de qualité et de compétences très élevés », estime Léon Perahia. « Outre le talent de nos créateurs, notre partenaire israélien ORAD est une pièce essentielle du dispositif. ORAD est le principal fournisseur, au niveau mondial, de la technologie pour décors virtuels ». 

Le personnel de Dreamwall tourne actuellement autour des 45 ETP, une moyenne variable en fonction des projets. Fin 2012, un long métrage adapté de l’univers d’Astérix, coproduit par M6, va accaparer une dizaine de personnes, pendant 14 mois. Au niveau des décors virtuels, des contrats à l’export commencent à aboutir.

Keywall, la clé technologique

L’avènement de Keywall s’inscrit dans une parfaite logique de complémentarité avec les activités de Dreamwall. Un immense studio de 400 m² permet l’enregistrement d’émissions faisant appel aux décors virtuels. Un studio plus petit, une régie, des salles de montage et de postproduction, des loges et un espace de maquillage complètent l’infrastructure. C’est ici que sont tournées les émissions RTBF « C’est du Belge », « Le jardin extraordinaire » ou encore les capsules météo quotidiennes. Léon Perahia:  » Keywall est l’un des plus gros studios de Belgique en décors virtuels disposant du système de tracking. Ce terme signifie que les caméras sont en liaison avec le décor et qu’en cas de mouvement  l’arrière plan se modifie en conséquence. C’est un système fabuleux, unique et dont peuvent profiter nos clients ». Le grand studio est occupé 2 jours et demi par semaine par la RTBF et ses équipes techniques. Le reste du temps, il peut être loué avec les 5 personnes qui assurent la maintenance et le fonctionnement de ce fantastique outil.  

Lors de votre prochaine séance de cinéma ou à l’occasion de vos soirées télé, prenez donc la peine de scruter certains génériques. En y voyant Dreamwall et Keywall, vous pourrez vous dire : « tiens, c’est produit près de chez nous ».

                                                                                                                          Michel Bellefontaine 

Cet article a été publié dans le magazine économique B 2 Hainaut de septembre 2012.  http://www.hainaut-developpement.be/publications/b2h18.php?page=14

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s