LAZZERINI à Strépy. Trois hommes et un coup fin !

Publié: 2 octobre 2013 dans Entreprises, Success en Hainaut
Tags:, , ,

Une bonne nouvelle pour l’économie, l’emploi et l’image dans la région du Centre. Le groupe DECUBE, implanté sur la zone d’activité économique de Strépy, confirme que son offre d’achat a été acceptée par la curatelle des anciens établissements THOMALU, déclarés en faillite en Janvier dernier. Le groupe va donc étendre son site actuel ainsi que ses activités. C’est principalement sa société Plasturgie LAZZERINI qui bénéficiera des nouveaux locaux dans lesquels nous nous sommes rendus en compagnie des trois propriétaires.

Trois entrepreneurs motivés en marche vers le nouveau destin de LAZZERINI

Trois entrepreneurs motivés en marche vers le nouveau destin de LAZZERINI

Le 10 décembre 2013, le groupe DECUBE sera propriétaire officiel des anciens ateliers de châssis THOMALU qui jouxtent son site, à Strépy. C’est notamment pour la société de plasturgie LAZZERINI, spécialisée dans les cabines sanitaires, que l’achat a été effectué par le groupe, entré dans l’actionnariat de l’entreprise familiale il y a 1 an, à hauteur de 47,5%. Damien de Dorlodot, administrateur délégué groupe DECUBE. « C’était une manière de diversifier un peu le groupe. DECUBE est un groupe multi-techniques et on peut vraiment dire aussi que l’activité de LAZZERINI est très technique. Donc, ça m’intéressait fort. En plus, comme c’est une société de la région qui avait besoin d’être aidée, nous n’avons pas hésité. » 

Après s’être créée puis développée à Ecaussinnes où l’atelier fut détruit par un incendie, la société LAZZERINI déploie ses activités, avec 27 équivalents temps plein, dans le zoning de Baudour, depuis 10 ans. C’est dans ces locaux devenus trop exigus et qui sont désormais à vendre, que sont fabriquées et assemblées les cabines en polyester, produits emblématiques de la société, comme nous le confirme Thierry Lazzerini, administrateur délégué Plasturgie LAZZERINI et fils du fondateur de l’entreprise. « Depuis le début des années 2.000, c’est vraiment devenu notre produit de base sur lequel on pose toute notre activité. La cabine sanitaire est notre produit phare ». « LAZZERINI, précise Damien de Dorlodot, est à ce jour le seul fabricant de salle de bain en polyester. Donc je pense qu’il y a vraiment un beau développement potentiel ».

Photos8

Thierry Lazzerini. « Nos clients de divers ordres mais l’essentiel aujourd’hui, ce sont les CPAS. Via les entreprises générales, ils nous commandent des cabines pour les rénovations extensions des homes existants. Nous avons aussi une clientèle dans le domaine des bateaux de croisière. Nous fournissons des cabines qui sont livrées, à Namur, là où sont construits les bateaux qui sillonnent ensuite les fleuves français, allemands ou croates par exemple ».    

Le potentiel de croissance semble réel pour l’entreprise, bien implantée en Wallonie et qui s’attaque à présent aux marchés flamand et français, tout proches. L’accroissement espéré du carnet de commande est à envisager parallèlement au déménagement à venir vers le site de Strépy. Un déménagement qui est aussi un beau défi. 

Photos10

« C’est un beau challenge effectivement, confirme Marc Dascotte, administrateur délégué Plasturgie LAZZERINI. Mais on ne dispose pas de gros équipements à déplacer et donc c’est une simple question de logistique qu’il va falloir traiter. En fonction des chantiers qui nous attendent au printemps 2014, l’idée est de gérer la transition en gardant une partie de l’activité sur Baudour tout en démarrant progressivement à Strépy. On se donnera quelques semaines, deux mois maximum, pour mener à bien la transition complète. Est-ce que le bâtiment de Strépy est tout à fait adapté à ce que vous faites à Baudour actuellement ? « Oui, c’est une configuration idéale pour notre activité. Et avec une taille qui correspond également au projet à 3 ou 4 ans que nous nous sommes fixés puisque Baudour arrive à saturation. La configuration du site de Strépy est tout à fait optimale et l’espace disponible est parfaitement adéquat ».  

Photos6

Le vaste showroom, quelques-uns des nombreux bureaux et l’atelier seront dévolus à LAZZERINI dont l’objectif, à moyen terme, est d’atteindre un chiffre d’affaires de 5 millions d’€, contre 3 actuellement. Le projet industriel, qui a séduit l’IDEA dans le dossier de rachat, se traduit aussi en termes d’emplois, tant pour LAZZERINI que pour MONNAIE-BAYS, la principale composante du groupe DECUBE, spécialisée dans la peinture industrielle, et qui disposera d’une parcelle du nouveau terrain pour un agrandissement nécessaire. Damien de Dorlodot. « Pour MONNAIE-BAYS, je me suis engagé à recruter une quinzaine de personnes, ce qui est en cours pour l’instant. Et pour l’avenir proche, nous comptons aussi développer  LAZZERINI ». Thierry LAZZERINI abonde dans le même sens. «  Le bâtiment de Strépy étant plus grand, on espère bien pouvoir lancer plus de fabrication. L’objectif est de monter à plus 15 personnes d’ici 2016 ou 2017 au plus tard. »

DSC_0217

En quatre ans, soit depuis qu’il est implanté à Strépy, le groupe DECUBE a démontré que son ambition pour la région du Centre dépasse le stade de l’utopie. Avec 260 collaborateurs, auxquels il faut ajouter maintenant les plasturgiens de LAZZERINI, ses espaces industriels contigus, proches du Canal, et cohérents dans leur diversité, sont porteurs d’un espoir que les gros projets en gestation ne devraient pas décevoir.

                                                                                                                   Michel BELLEFONTAINE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s