Roosens Bétons. La maxi-idée de la micro-usine !

Publié: 21 novembre 2013 dans Entreprises, Success en Hainaut
Tags:, , ,

Société dynamique de la région du Centre, Roosens Bétons est particulièrement innovante et soucieuse de l’environnement. Son site de Familleureux sera bientôt équipé de la plus grande installation de panneaux photovoltaïques de Wallonie et l’entreprise s’est associée à l’opération de l’ONG « Graine de vie », de manière à compenser ses émissions de CO², en plantant des arbres à Madagascar. En cette fin d’année 2013, Roosens Bétons se distingue également par un concept de micro-usine mobile qui vient d’être présenté à Paris et qui devrait rencontrer un certain succès dans des pays en voie de développement.  

Roosens innove sur le marché des blocs de bétons destinés à la construction depuis déjà longtemps. L’entreprise produit sa gamme en Belgique et dans son usine de Casablanca, au Maroc, proches de ses grands marchés. Elle est désormais sollicitée par des clients plus éloignés des sites de fabrication et qui souhaitent aussi utiliser ses produits dont les qualités sont avérées. Danny Roosens, administrateur délégué Roosens Bétons. « Au départ, le Stabobloc est un produit innovant pour lequel nous avons déposé des brevets. C’est un concept de maçonnerie qui permet, grâce à une forme spéciale, le dosage automatique de mortier. Lors de notre présence sur divers salons, en Belgique ou à l’étranger, nous étions souvent interpellés par des visiteurs voulant fabriquer eux-mêmes ces produits. Jusqu’ici, nous tentions de les guider le mieux possible mais jamais nous n’avions eu l’étincelle de se dire que l’on pourrait leur proposer l’usine qui permet de fabriquer nos produits. »

Environ sept mois ont été nécessaires pour trouver la solution et la mettre au point sur le site de Familleureux. Le résultat vient d’être présenté au salon Batimat, à Paris. Roosens propose des micro-usines nomades, accessibles financièrement et qui pourront être placées directement sur les lieux de construction.

Document:  Roosens Bétons SA

Document: Roosens Bétons SA

Durable et abordable

« Aujourd’hui, on propose un concept de micro-usine intégré dans un container maritime, poursuit Danny Roosens. On y a rassemblé toutes les pièces qui permettent de construire les blocs qui constitueront ensuite des habitations, des maisons de type unifamilial. Au niveau du coût, je voulais absolument une solution accessible, en raison des marchés visés. Je ne voulais pas dépasser les 100.000 € et nous sommes arrivés bien en-dessous, aux alentours des 80.000 € pour notre première solution clé en main (Quick­_300). Et puis, nous proposons une  micro-usine plus importante, un modèle supérieur (Quick_800) dont la capacité de production est de 3 habitations par jour. » 

Documents : Roosesn Bétons SA

Documents : Roosesn Bétons SA

CCF16012014_00003 

 

Modèle qui tournera lui aux alentours des 220.000 €. Pour assembler dans le Centre ses micro-usines, Roosens Bétons s’appuie sur des partenaires industriels, constructeurs de machines. De plus, au-delà d’une simple vente, l’entreprise s’engage à un véritable transfert de technologie puisque des formations sont prévues pour les futurs utilisateurs, potentiellement issus des pays en voie de développement, comme le confirme Danny Roosens. « Nous vendons également la formation pour utiliser la micro-usine et pour construire ensuite des habitations avec les blocs produits. C’est un élément important, très bien accueilli par les candidats baptiseurs dans des pays du continent africain, américain du Sud ou asiatique. »

Roosens au Congo

La première micro-usine partira en République Démocratique du Congo. D’autres contrats devraient être signés rapidement pour ce concept global clé en main plutôt séduisant et qui met en œuvre des matériaux durables. Danny Roosens insiste sur ce point qui lui tient à cœur. « Le produit béton est constitué, en grande partie, de matières naturelles (pierres et sable) que l’on peut trouver à proximité des chantiers dans de nombreux coins du monde. On a aussi besoin de ciment, qui est un produit un peu plus évolué, mais on en met finalement très peu dans du béton. De plus, toujours dans le cadre des préoccupations environnementales, on peut affirmer que les constructions à base de béton sont vraiment durables. Le matériau est peu énergivore. Un peu d’électricité suffit (produite éventuellement par des panneaux solaires en option) pour concevoir des blocs bien calibrés qui constitueront ensuite des habitations solides dont certaines populations ont bien besoin. »  

                                                                                                 Michel Bellefontaine

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s