BNI Mons Premium, le business club … matinal !

Publié: 17 septembre 2014 dans Portraits, Success en Hainaut
Tags:,

Le BNI est un réseau international de recommandations d’affaires. Il axe son développement sur un marketing de bouches à oreilles dont l’efficacité est avérée. Depuis un an et demi, un groupe BNI s’est constitué à Mons. Il rassemble près de 25 membres représentant des PME/TPE de tous secteurs d’activités. Les réunions hebdomadaires sont matinales. Le rendez-vous est fixé à 7h15, dans un endroit plutôt dédié aux loisirs !

DSC_0007

Le cadre est plutôt sympa et apaisant. Il pourrait laisser penser que la croisière va s’amuser ou que les lève-tôt vont se laisser porter par les flots. Rien de tout cela n’est au programme ! Nous sommes au club house de la capitainerie du port de plaisance du Grand Large, à Mons. Il est 7 h du matin, la journée de business va commencer par un convivial petit-déjeuner.

Benoît Hardy, le président du BNI Mons Premium est l’un des premiers sur place. « L’intérêt de se lever tôt, c’est que se réunir à cette heure-là permet de ne pas handicaper toute la journée. A 9 heures, tout le monde est au boulot, sur la route, peut rencontrer ses clients et faire son travail. »

Le BNI, pour Business Network International, est un réseau d’affaires né aux Etats-Unis mais qui possède des groupes partout dans le monde. L’organisation internationale gère les aspects administratifs, de communications et de formations, et fait en sorte que la structure, les modalités et le fonctionnement des assemblées locales soient identiques partout. L’élément central d’un BNI, c’est le réseau de chacun des membres et le travail par recommandations d’affaires. « A chaque réunion, nous précise Benoît Hardy, après s’être présenté, chaque membre est invité à dire qui il peut recommander. Le but est vraiment de profiter du réseau des autres. On fait du business entre nous, ça peut arriver, mais l’objectif n’est pas celui-là. L’ambition c’est de bénéficier du réseau des autres membres, de savoir que chaque personne du groupe est le commercial des autres et qu’il peut aller les représenter ailleurs. Pour aboutir à cela, il faut bien se connaître, raison pour laquelle nous nous voyons régulièrement. Au niveau pratique, le BNI fonctionne comme une PME, avec un comité directeur et avec une force de vente qui est le comité d’accueil. Celui-ci reçoit les invités, les place, les suit, voit s’ils veulent revenir et éventuellement s’affilier. Le BNI est une PME qui fonctionne très bien, en tous cas ici à Mons. »

DSC_0011

Le BNI Mons Premium se réunit dans une atmosphère très amicale chaque mercredi matin, de 7 à 9h., vacances comprises. Il organise aussi de temps à autres des évènements à retentissement plus large, souvent festifs, de manière à accroître sa notoriété, tout en renforçant la cohésion entre ses membres. Ses membres qui représentent des entreprises de secteurs différents afin d’éviter les situations de concurrence interne et les conflits d’intérêt. Des membres qui sont pour l’instant majoritairement masculins, sans que ce soit un choix délibéré. Delphine Deroubaix, de la société T-Interim, est l’une des membres très actives du groupe. « On est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme et au contraire d’une volonté de ségrégation, nous cherchons des femmes entrepreneurs pour étoffer l’équipe composée effectivement, pour le moment, de plus d’hommes que de femmes. Mais les femmes ont tellement actives que cela ne pose pas de problèmes ! Personnellement, ce qui me motive c’est vraiment l’efficacité. On est là pour faire du business, c’est clair pour tout le monde. Et c’est efficace aussi dans le sens où ça se passe le matin et donc sans empiéter sur la journée classique de travail. »

DSC_0013

Les séances hebdomadaires de travail, organisées par un Comité qui change tous les 6 mois, sont particulièrement mobilisatrices. Un décompte des affaires réalisées grâce au réseau est tenu à jour à chaque réunion et un objectif est fixé pour chaque exercice. Depuis sa création, le BNI Mons Premium a généré pour ses membres un chiffre d’affaires total non négligeable d’environ 1 million 800 mille €. Pour 2014, l’indicateur de performance en est à 485.000 €, sur un objectif de 600.000. Autrement dit, le business club est vraiment efficace. Bertrand Wart, société D2Solutions et responsable du comité d’accueil, confirme. « C’est quelque chose d’efficace. Efficace par rapport à d’autres groupes dans lesquels je suis aussi, où on a des contacts, où on rencontre beaucoup de monde. La particularité du BNI est que les réunions sont structurées et bien cadrées. On sait qu’à chaque séance, on recevra des recommandations, des contacts et qu’on rencontrera d’autres membres du groupe qui sont aussi nos commerciaux puisqu’ils nous recommandent auprès de leurs propres réseaux. »

Alexis Desmyter, de la société BELISOL, est également un adhérent convaincu. « Je trouve que c’est très proactif. Cela bouge bien. C’est très concret. On est là pour faire du business, on ne s’en cache pas. On va droit au but et c’est donc très motivant pour mon entreprise »

DSC_0004

Après deux participations gratuites sur invitation, les nouveaux membres – qui doivent être acceptés au préalable par l’assemblée – s’acquittent de 150 € de frais d’inscription, puis de 870 € de cotisation annuelle. Un investissement d’entreprise vite amorti. Message bien compris par les deux sociétés qui viennent tout juste de renforcer les effectifs.

                                                                                                                               Michel Bellefontaine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s