CHU Tivoli, un ambitieux projet pour 2020

Publié: 22 septembre 2015 dans Business club Centre Capital, Infrastructures
Tags:, ,

logoCC

Le Centre Hospitalier Universitaire de Tivoli a été construit en 1976. Il va donc fêter ses 40 ans en 2016. Au cours de son existence, il a déjà fait l’objet de quelques liftings ou rénovations mais rien de comparable à ce qui se prépare à l’horizon 2020. A l’occasion d’une rencontre de « Centre Capital ! », les responsables de l’hôpital ont dévoilé récemment les grandes lignes du projet K, un projet d’extension qui va modifier à la fois l’architecture et les modes d’accueil des patients au sein de l’organisme.

chut-15

Bien connu dans le paysage louviérois, le CHU du Tivoli est un précieux outil de santé publique mais également une institution économique de poids. Son volume d’affaires annuel de quelque 170 millions d’€ est composé essentiellement d’une importante masse salariale mais aussi d’une partie non-négligeable d’achats et de fournitures (60 M€). Jean-Claude Dormont, directeur général, nous confirme que le Tivoli est un acteur majeur de l’économie régionale. « Comme vous le savez, Tivoli est le plus gros employeur de la région. 1.500 personnes poussent les portes de l’hôpital, chaque jour, dont 280 médecins indépendants. Cela représente un potentiel humain et économique important. Nous disposons de 518 lits agréés et l’exercice social 2014 fait état de 17.834 admissions, de 48.874 passages aux urgences et de 144.343 journées d’hospitalisation. On peut citer encore 293.065 consultations, 9.800 interventions au quartier opératoire et 1.246 accouchements. »

Jean-Claude Dormont, directeur général CHU Tivoli

Jean-Claude Dormont, directeur général CHU Tivoli

Xavier Beguin, directeur

Xavier Beguin, directeur « techniques et infrastructures » CHU Tivoli

Le projet K, une importante extension

Au terme de 40 ans d’activités, l’hôpital a besoin lui aussi de quelques soins. Non seulement parce que les infrastructures vieillissent et que les équipements évoluent mais également en raison de l’accueil des patients qui doit s’inscrire dans un 21ème siècle plus technologique. Le projet K, présenté comme projet d’extension définitif, est en préparation depuis longtemps. Il est le fruit du travail de diverses équipes, concrétisé sur le papier et en maquette par l’association momentanée d’architectes A2G2.

Xavier Beguin, directeur « techniques et infrastructures » CHU Tivoli. « Nous avons décidé de construire un nouveau bâtiment qui sera le bâtiment K. Un bâtiment de plus de 25.000 m² qui devrait accueillir 6 nouvelles unités d’hospitalisation (180 lits), un nouveau quartier opératoire, un nouveau service d’urgence et une nouvelle plateforme logistique. »

chut-4

Concept hôtelier, le CHU innove

En plus des travaux d’extension qui modifieront l’aspect actuel de l’hôpital, et pour lesquels le permis d’urbanisme est attendu dans les prochaines semaines, le CHU se montre novateur avec son concept hôtelier. Il s’agit ici d’une première qui placera autour du patient une véritable équipe hôtelière chargée de son bien-être. Xavier Beguin. « Le concept hôtelier a pour but de pouvoir rapprocher l’ensemble des métiers dits facilitaires (donc les métiers logistiques) des patients et des unités d’hospitalisation. Nous créerons de la sorte du lien entre nos patients et nos professionnels autres que les professionnels médicaux et infirmiers. »

L’instauration du concept hôtelier poursuit l’ambition d’apporter du service aux patients et de répondre aux besoins des générations futures. Il permet aussi d’anticiper une inévitable évolution, en intégrant l’hôtellerie de demain au sein de l’hôpital (domotique, WIFI, biométrie, …). Il induira aussi d’autres méthodes d’organisation du travail. « Il y aura une évolution du travail, nous dit encore Xavier Beguin, par une plus grande polyvalence des travailleurs. Nous allons décloisonner le travail pour permettre au personnel d’être actif en plus grande symbiose et au service des unités d’hospitalisation et, bien sûr, des patients. »

chut-9Des opportunités pour les entreprises locales

La mise en œuvre des travaux s’effectuera bien sûr en conformité avec la législation sur les marchés publics. Des entreprises régionales sont susceptibles de remettre des offres lorsque les divers marchés seront lancés. Aucune date de début des travaux n’est avancée jusqu’ici mais l’espoir raisonnable est d’aboutir pour 2020. Le projet global est estimé à environ 85 millions d’€ et les pouvoirs subsidiants sont évidemment à la manœuvre pour dicter le timing.

Xavier Beguin. « Je confirme, un budget de 85 M€ pour l’ensemble de l’opération, en ce compris une partie de réforme de l’enveloppe historique. La construction du bâtiment K coûtera 48 M€ HTVA. Nous espérons bien évidemment tenir ce budget qui est aussi un impératif pour nous. »
Le directeur général, Jean-Claude Dormont, précise, pour conclure, que les travaux seront subsidiés. « Les nouvelles règles en matière d’aides publiques sont de 10 % pris en charge par la Région wallonne, et cela s’inscrit dans le calendrier de constructions, et de 90 % supportés par le Fédéral, puisque les extensions projetées sont essentiellement hospitalières. »

                                                                                         Michel Bellefontaine (photos : Michel Avaert)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s