Le ministre Willy Borsus face au PME

Publié: 29 février 2016 dans Business club Centre Capital
Tags:, , ,

logoCC

Le ministre fédéral en charge notamment des PME et des Indépendants était récemment l’invité de Centre Capital. Face à un auditoire directement concerné, il a détaillé diverses mesures prisent récemment dans le cadre du Tax shift. Comme à son habitude, il a fait œuvre de pédagogie pour expliquer les actions du pouvoir fédéral visant à soutenir l’emploi par la compétitivité. La réduction du chômage par la création d’activités reste le cœur d’une stratégie dont les PME et les Indépendants sont les principaux vecteurs.

« Avec le gouvernement, nous mesurons à quel point la relance de l’activité économique passe par les indépendants et par les PME. Toutes les mesures qu’on souhaite prendre sont destinées à créer un cadre favorable. »

lwb-6lwb-1

 

 

 

 

 

 

Pour tenter d’insuffler des mesures qui seront porteuses, il faut bien entendu tenir compte du contexte de l’économie belge. Par rapport à la moyenne européenne, celui-ci n’est pas très bon en termes d’esprit entrepreneurial.

« Oui, on a un handicap d’esprit d’entreprise, dans la population en général et chez les jeunes en particulier. On doit, pour promouvoir cet esprit, prendre des mesures concrètes qui vont alléger les charges, répondre à des problèmes de conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle, … Il faut que l’on puisse aussi soutenir les investissements, faciliter l’accès au capital par des mesures de déduction des investissements dans une jeune entreprise de moins de 4 ans. On veut participer à l’esprit général avec des réponses précises et LA principale réponse que l’on peut apporter c’est l’allègement des charges, de manière à rendre nos PME plus compétitives ».

Des mesures à considérer globalement

Le Tax shift PME Indépendants comporte 4 mesures phares, entrées en application au 1er janvier 2016. L’exonération de cotisations patronales à vie sur le premier travailleur engagé dans les 5 ans est sans conteste la plus emblématique. Willy Borsus souligne néanmoins la globalité des mesures sensées améliorer le cadre compétitif de nos entreprises.

lwb-19« Il y a toute une série de mesures dont le bénéfice va directement aux entreprises existantes et aux emplois existants. Cela concerne notamment la diminution des cotisations sociales qui commence dès le 2ème trimestre 2016. Cela concerne aussi, par exemple, le doublement des déductions fiscales à l’investissement. Il y a également la baisse des cotisations sociales personnelles des indépendants, en personnes physiques. Ce n’était jamais arrivé. Le faisceau de nos mesures bénéficie à tout le monde. »

Pas de cotisation patronale !

La mesure d’exonération de cotisations sociales patronales sur le 1er emploi créé, effective depuis un mois et demi seulement, est celle que le ministre promotionne le plus, à chaque occasion. Endéans les 5 ans, il espère pourvoir plus ou moins 32.000 emplois.

La manageoise Frédérique Florkin n’a pas hésité à profiter de l’aubaine. Elle a engagé Silvana dans sa jeune activité de traiteur, « Cuisine Party Live ». Une embauche qu’elle n’aurait pas pu faire sans cette mesure.

lwb-17Mais, à quelques kilomètres de l’étal manageois, au siège de la SPRL Infinity Multiservices, une entreprise de parachèvement dans le secteur de la construction, le son de cloche est différent. Michaël Bayet, le patron, emploie déjà 3 ouvriers. Contrairement à Frédérique, il ne peut pas bénéficier lui de la mesure d’exonération en cas d’embauche. Il estime qu’il y donc discrimination entre indépendants. Comme d’autres petites entreprises il craint également de devoir faire face, dans les prochains mois, à une certaine distorsion de concurrence.

A ces remarques qui lui ont été transmises, le ministre rétorque que des disparités existent déjà entre entreprises de tailles et de secteurs différents. Il précise aussi que l’exonération de cotisations fera l’objet d’un suivi tout particulier, en raison de ses éventuels effets non désirés. A suivre donc !

Lutte contre le dumping social

Sans parler des agriculteurs ou des secteurs du commerce électronique et de l’HORECA, qui bénéficient de soutiens spécifiques, deux groupes cibles sont également déterminés par le plan Borsus. Les étudiants-entrepreneurs qui verront leur statut renforcé et les femmes dont l’accès à entrepreneuriat sera facilité. Enfin, Willy Borsus ambitionne de diminuer le dumping social de 40 %, dans les 2 ans. Il proposera, lors du prochain contrôle budgétaire, l’engagement de 86 contrôleurs sociaux spécialement dédié à cet effet.

                                                    Michel Bellefontaine (photos: Michel Avaert)

lwb-13lwb-20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s