Le Vignoble des Agaises, une aventure pétillante !

Publié: 16 avril 2018 dans Business club Centre Capital
Tags:, ,

Créé en 2002, le Vignobles des Agaises est aujourd’hui le plus important producteur de vin de Belgique avec une surface de 23 hectares et une production comprise en 150 000 et 180 000 bouteilles par an. Un vignoble qui s’est récemment doté d’un chai ultramoderne mais aussi d’un système de protection contre le gèle.

Le Vignoble des Agaises, « c’est une aventure un peu folle » de l’aveu même de l’un des ses fondateurs, Raymond Leroy. Un projet lancé en 2002 mais qui aurait pu débuter beaucoup plus tôt ! Adolescent, le jeune Raymond Leroy est en effet venu frapper à la porte de l’agriculteur propriétaire des terres aujourd’hui occupées par le vignoble. Son idée ? Planter quelques pieds de vigne. Mais face au refus du producteur de pommes de terre, Raymond Leroy s’est vu contraint de planter ses vignes au fond du jardin familial avec un résultat peu convaincant…

Plusieurs années plus tard, au hasard d’une soirée d’anciens élèves de Bonne-Espérance, Raymond Leroy a croisé Etienne Delbeke, le fils de l’agriculteur. L’idée de planter des vignes est alors ressurgie et cette fois, elle a fait mouche auprès de celui qui avait, entre temps, repris la gestion de l’exploitation.

Au départ du projet, au début des années 2000, l’idée était de planter une parcelle assez modeste. Mais très rapidement, avec les conseils du vigneron champenois Thierry Gobillard, ce sont 2 hectares de vignes qui ont été plantés en 2002.  C’est que le coteau du vignoble est idéalement situé sur une terre riche en calcaire et exposée plein sud.

Avec le soutien de leurs associés, Michel Wanty et Joël Hugé, Raymond Leroy et Etienne Delbeke ont rapidement étendu le vignoble pour aujourd’hui atteindre 18 hectares de vignes. Un record en Belgique ! Avec des pieds de chardonnay, de pinot noir et de pinot meunier, le Vignoble des Agaises produit chaque année plusieurs cuvées : le Ruffus blanc de blancs (100% chardonnay), le Ruffus brut sauvage (100% chardonnay, non dosé), le Ruffus brut rosé et une cuvée exceptionnelle, la Ruffus millésimé 2014  « Franco Dragone ».

Des cuvées qui ont raflé de nombreux prix tant en Belgique qu’à l’étranger et qui rivalisent sans difficulté avec les flacons produits à l’abri de la montagne de Reims. Un succès qui a conduit le vignoble à construire un chai ultramoderne en 2015.  Des installations de 2000m²  situées à quelques mètres de vignes qui doivent permettre au vignoble de poursuivre son développement.

Mais la culture de la vigne est loin d’être un long fleuve tranquille. Comme toute production agricole, celle du raisin reste tributaire de nombreux facteurs. Au premier rang desquels, les caprices de la météo.  Ainsi, il y a un peu plus d’un an, en mai 2017, une période de gèle aussi intense qu’inattendue a touché le vignoble. Avec des pertes estimées entre 50 et 70% de la production. Une véritable catastrophe !

Pour tenter de ne plus connaitre pareil scénario,  les vignerons d’Haulchin ont investi dans un dispositif anti-gèle constitué d’une tour qui brasse l’air à quelques mètres du sol et qui doit permettre de gagner quelques degrés lorsque le thermomètre approche la barre fatidique des 0 degrés.

Mais peu importe les conditions et les difficultés, rien n’entame la motivation de l’équipe. D’autant que la demande ne cesse de grandir et que la réputation du Ruffus dépasse aujourd’hui largement les frontières de la région du Centre, voire de la Wallonie.  L’aventure pétillante n’est  donc pas prête de se tarir sur les terres où régnait le Seigneur Ruffus au XXIIe siècle.

                                                                                                             Aurélien LAURENT

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s