Articles Tagués ‘LOUVEXPO’

BATIcentre, l’événement 100 % maison et jardin, s’est déroulé au Louvexpo, du 5 au 8 octobre. Jumelé au salon d’automne, pour la partie plus festive, il a une fois de plus rassemblé la grosse foule autour de diverses activités. Parmi elles, la réunion mensuelle de centre CAPITAL s’est tenue dans un nouvel espace prévu par Christophe Preti, l’organisateur de l’incontournable rendez-vous économique. Sur un total de 130 exposants, 18 membres du business club présentaient leurs activités dans des stands spécifiques. Quelques-uns d’entre eux ont profité du rassemblement des forces économiques pour « pitcher », c’est-à-dire pour se présenter de manière courte et dynamique.

 

 

 

 

 

 

Wilhelm&Co

Pour le promoteur  du futur centre commercial, La Strada, c’est Peter Wilhelm en personne qui s’est exprimé. Il ne s’est pas étendu sur le projet mais a surtout voulu rassurer  quant à ses relations avec la ville.

« Je suis là surtout pour répondre à la question que tout le monde se pose. Que va-t-il advenir de la Strada ? Il est vrai que nous avons passé des moments un peu rudes avec les autorités publiques mais, finalement le bon sens a prévalu et je m’en réjouis. Après un an et demi de non-échange, on s’est réuni autour d’une même table dès janvier. J’ai vu apparaître un certain nombre de nouveaux interlocuteurs qui n’étaient pas dans le même état d’esprit que les précédents. Je peux dire qu’aujourd’hui les choses se débloquent. Si on est ici, avec un grand stand,  c’est parce que nous sommes à deux doigts de finaliser un accord de partenariat avec la ville. Dans un premier temps, nous relançons la partie résidentielle du projet pour laquelle nous avons obtenu un permis. Nous avons activé auprès de la ville notre option d’achat sur le terrain. On est prêt, on y va !

Dans la foulée, on relance aussi la partie commerciale car c’est la base de mon métier. Et à ce niveau, je veux aussi positiver. Au départ de notre projet, il y avait 3 concurrents et on était en tête. Puis on s’est retrouvé en queue, tout le monde le sait ! Désormais, un grand pôle s’est ouvert à Charleroi et il y a l’extension des Grands Prés, à Mons. C’est une réalité. Nous connaissons les règles dans lesquelles nous jouons. Cela dit, je suis vraiment convaincu que La Louvière a sa place dans le développement commercial car sa grande chance est d’avoir de l’espace. C’est un atout indéniable. Nous avons repris contact avec une série d’enseignes et les éléments vont se succéder rapidement. Pour moi, c’est une question de jours avant de signer avec la ville une convention finale relative à ce projet Strada. »

HELHa La Louvière

Emerence Leheut est professeur et coach en marketing à la Haute Ecole Louvain en Hainaut.

« A la HELHa, nous offrons des formations en marketing, logistique, gestion hôtelière et tourisme. Ces 4 formations ouvrent la voie à de nombreux débouchés, c’est important. En septembre 2017, le marketing et la logistique ont été déclarés comme étant des métiers en pénurie. Cela signifie un emploi quasi assuré pour nos élèves de ces sections.

De plus, si votre entreprise recherche des stagiaires, nous pouvons vous aider. On vous propose d’intégrer nos élèves motivés dans votre équipe, pour une durée d’un ou de trois mois. Et si vous souhaitez concrétiser un projet ou une étude et que vous ne disposez pas du temps nécessaire pour cela, nous pouvons aussi intervenir. La HELHa peut soumettre votre projet à ses étudiants, dans le cadre de leur Travail de Fin d’Etude. La HELHa est votre institution partenaire, dans le cadre de l’économie et de la gestion. »

Infinity Multiservices

Michaël Bayet est le gérant de la SPRL active dans le secteur de la construction.

« Infinity Multiservices est une société générale de parachèvement. On effectue des travaux de finition au sein de votre habitation. Comme le dit notre slogan : du premier coup de marteau, au dernier coup de pinceau ! Si vous avez besoin d’aide pour réparer une prise, ou pour refaire une installation électrique, on peut le faire aussi. Je vous invite à passer sur notre stand, ou à nous contacter pour avoir un aperçu de nos réalisations tant dans le domaine privé que public. Nous essayer c’est nous adopter ! »

BMW Louyet

Bruno Istat gère deux concessions du groupe Louyet.

« Au total, le groupe Louyet comporte 4 concessions ; à Mons, à La Louvière, à Charleroi et à Sambreville. Nous avons aussi une concession motos, à Marcinelle. Je vous présente ici quelques esquisses du garage de La Louvière qui va être rénové. Nous restons au même endroit mais nous allons doubler les emplacements de parking. On va aussi ajouter deux réceptions directes et un car-wash.  Dans l’atelier, la capacité de travail va aussi doubler. Nous allons passer de 8 ponts à 16 emplacements pour travailler sur les véhicules. »

 

 

 

 

 

 

Roosens Bétons

Danny Roosens est administrateur délégué du groupe Roosens.

« Ce midi, je bois de l’eau et je vais aussi vous parler d’eau et non de bétons. Il y a quelques jours, nous avons en effet affrété notre premier bateau grâce au ponton aménagé par le PACO. Il nous permet désormais de livrer nos produits en béton par la voie d’eau et donc de réduire notre empreinte carbone. Notre société fait énormément d’effort pour vous fournir des produits ayant un impact neutre en termes de CO². Pour tous vos produits en béton, n’hésitez jamais à demander la neutralité carbone. C’est possible et nous le démontrons tous les jours. »

 

 

 

 

 

 

PLEINSUD  

Christophe Preti est le gérant de la SPRL PLEINSUD.

« PLEINSUD assure la coordination du salon d’automne BATIcentre. C’est l’un des axes de nos activités ; la communication et le management. L’autre axe est celui qui est développé sur notre stand. Il présente plus de trente marques de produits outdoor et d’aménagement extérieur. Depuis 5 ans, nous sommes spécialisés dans certaines marques, notamment de barbecue. Nous disposons de plus de 300 modèles, allant de 79 à environ 6.000 € pour le plus cher. Nous vous proposons aussi un concept unique, à Mignault. Sur 28 ares, un jardin ouvert, privatif sur rendez-vous, vous permet de tester votre futur barbecue en situation bien réelle. C’est innovant et très apprécié.»

 

 

 

 

 


Voyages Pascal Noël

L’agence de voyages Pascal Noël est présentée par … Pascal Noël ! Logique. Il profite du salon pour distribuer, avec ses collaboratrices, des flyers sur une destination appréciée et mise à l’honneur cette année ; la République de Cuba.

« Mon agence, que beaucoup connaissent, est située en plein centre de La Louvière, au numéro 2 de la rue Kéramis. Nous sommes agent TUI, c’est-à-dire ambassadeur et agent privilégié pour tous les produits TUI. Nous avons aussi une activité de voyages à la carte et on peut donc vous conseiller sur énormément de destinations. Que vous vouliez aller en Polynésie ou à Helsinki, partir en croisière de luxe ou en croisière bon marché, nous sommes là pour vous guider, vous renseigner et faire de vos voyages des moments inoubliables. »

 

 

Somatbel

Husseyin Kurt nous parle de la SPRL Somatbel.

« Somatbel est une entreprise qui a plusieurs corps de métier. D’une part, nous avons un magasin à La Louvière où on vend, au détail et en gros, tout ce qui touche aux énergies renouvelables, au chauffage, au sanitaire et au traitement de l’eau. D’autre part, nous effectuons également des aménagements de bâtiments, en intérieur, comme en extérieur. En 2014, j’ai aussi créé Somatbel Groupe, plutôt actif dans le B to B. Là, on vise les industries, les centres commerciaux, les chantiers navals et le rail. Nous disposons aussi d’un hangar qui est un mini centre de logistique. En bref, Somatbel est très diversifié et touche à plusieurs secteurs. »

 

 

 

 

 

                 

   Michel Bellefontaine (photos : Alexandra Dupont)

Publicités

logoCC

Chacun en conviendra,  le nouveau bâtiment qui remplace le défunt Hall des expos a de la gueule … de loup ! Résolument moderne et original dans sa conception, il attire indéniablement les regards et symbolise le renouveau de tout un quartier, voire même de la ville dans son ensemble. 

b2b-1s

Baptisée bien à propos « LOUVEXPO », l’infrastructure est l’œuvre de l’architecte du bureau louviérois Carré 7, Bernard De Vree. Les travaux ont été réalisés par l’association momentanée Dherte/Galère et ont coûté environ 22,5 millions d’€, pris en charge à 50% par la Wallonie, à 40% par l’Union Européenne et à 10% par la ville de La Louvière. Inauguré le 17 avril 2012 par un show des Harlem Globetrotters, le LOUVEXPO est propriété de la Régie Communale Autonome (RCA) qui en assure aussi la gestion.

Stefana Baio, directrice de cette RCA, nous explique l’avantage de recourir à un tel outil de gestion. « Les villes et communes ont la possibilité de créer une RCA depuis 1995. Cette structure dispose d’une personnalité juridique propre, distincte de celle de la commune dont elle constitue pourtant l’émanation directe. Les RCA, règlementées par le Code de la démocratie locale, peuvent être assimilées, en quelques sortes, à des facilitateurs de projets. Pour faire bref, les missions actuelles de notre Régie sont l’exploitation de structures sportives (comme le Point d’Eau) ou de structures évènementielles (comme LOUVEXPO). Nous pouvons aussi envisager des opérations immobilières. Nous avons ainsi acheté des bâtiments, en centre ville, que nous avons rénovés puis revendus. Nous sommes une véritable mini-entreprise avec une gestion souple, contrairement à celle d’une ville. C’est l’un des gros avantages d’une RCA. »

Catherine Dejaegere et Stefana Baio au micro de Centre Capital

Catherine De Jaegere et Stefana Baio au micro de Centre Capital

L’administration quotidienne du LOUVEXPO est confiée à une petite équipe, dirigée, depuis septembre 2013, par Catherine De Jaegere. La Manager, qui est entourée par Sonia Coorens – assistante administrative – et Laurent Graux – responsable opérationnel – met en avant les possibilités proposées par LOUVEXPO aux entreprises. « Cette structure polyvalente permet bien sûr d’organiser des évènements d’entreprises, des team building, des séminaires, des assemblées générales, des lancements de produits, des conférences, et bien d’autres choses encore. Les possibilités sont très nombreuses et modulables à souhait. C’est la raison pour laquelle, il est difficile de vous donner des prix de location. Nous établissons un devis selon les besoins, les espaces et les services désirés par le client. N’hésitez pas à prendre contact avec nous. »

b2b-12s

Un écrin dans un écran

Par son look très avant-gardiste, LOUVEXPO est le reflet d’une ville résolument inscrite dans le XXIème siècle. Acier, verre, bois et béton sont les matériaux de prédilection de l’édifice dont le cœur est constitué de deux halls combinables, de 1.000 et 3.800 m², situés au même niveau.

Les espaces, polyvalents eux aussi, comprennent trois salles de réunion (de 60 à 75 m²), un espace cafétéria – bar – restaurant adjacent à une cuisine professionnelle et trois loges avec douche et WC. Des chaudières à gaz à air pulsé assurent une température ambiante confortable pour les activités très diverses qui se déroulent au LOUVEXPO, tout au long de l’année.

Au niveau technique, afin de faciliter par exemple l’installation de stands, les équipements électriques et l’eau sont accessibles par le sol, en de nombreux endroits. Un équipement de sonorisation et les liaisons internet (filaire et Wi Fi) sont intégrés également.

b2b-11s

La façade principale, immense rectangle qui n’est pas sans rappeler un écran de cinéma, est destinée à recevoir, par éclairage LED, les infos sur les évènements en cours ou à venir. Pour l’instant, cela reste un projet, comme l’achat d’équipements destinés à compléter l’infrastructure. Catherine De Jaegere. «  Actuellement, il est vrai que nous offrons des espaces relativement bruts. Nous sommes en phase de rodage, d’apprentissage et d’écoute des utilisateurs. Nous sommes attentifs aux remarques qui nous sont faites et aux besoins des uns et des autres. En fonction des feedbacks, nous procéderons à des achats qui faciliteront l’installation des événements et qui réduiront leurs temps de montage et de démontage. »

Un site incontournable grâce … au contournement !

Le parking, proposant 500 places est quasi finalisé. La prochaine étape pour la Régie consiste à achever la finition des abords du LOUVEXPO dont la capacité d’accueil, en permanence, est actuellement de 1.999 personnes précisément. Pour des questions de sécurité (gestion des flux), cette capacité montera à 5.000 personnes, dès que l’accès routier direct, via le contournement Ouest de la ville, sera terminé. Les travaux viennent de reprendre et devraient aboutir pour 2015. Le LOUVEXPO sera alors un site … incontournable, pièce majeure du redéploiement louviérois. « Notre objectif, disent en chœur Stefana Baio et Catherine De Jaegere, est de faire de ce site un indispensable outil de développement économique régional. Nous travaillons pour que le LOUVEXPO capte l’attention des acteurs économiques proches, mais aussi au niveau international. Notre situation géographique, dans une zone d’activité économique en devenir et très centrale au niveau national, est un atout stratégique incontestable. »

b2b-4s b2b-7-1s

En un peu plus d’un an et demi d’activité, le LOUVEXPO, a déjà largement démontré son côté particulièrement éclectique. Jugez plutôt : les basketteurs des Harlem, les tennismen de la Legend’s cup (Lecomte, Forget), un concert de Yannick Noah, le New Show Auto, le Salon d’Automne, des activités d’entreprise dont le business lunch de Centre Capital, … et tout prochainement une visite de l’animateur français Sébastien Cauet, dans le cadre d’une soirée DJ.

Alexandra Dupont et Christophe Preti témoignent de leur organisation respective au LOUVEXPO; le B to B et le Salon d'Automne

Alexandra Dupont et Christophe Preti témoignent de leur organisation respective au LOUVEXPO; le B to B et le Salon d’Automne

Les rendez-vous d'affaires organisés par Hainaut Développement

Les rendez-vous d’affaires organisés par Hainaut Développement

Le LOUVEXPO multifonctions, très présent aussi sur le terrain culturel, ne risque-t-il pas d’entrer en concurrence directe avec les futurs spectacles du théâtre communal, actuellement en rénovation ? Catherine De Jaegere. «  Je ne vois pas du tout les choses en termes de concurrence. Je parlerai plutôt de complémentarité. Nous devons mettre en place des synergies sur le plan culturel, comme sur le plan économique. C’est dans cet esprit que Stefana et moi travaillons. »

                                          Michel BELLEFONTAINE   (Photos : Michel AVAERT)