Articles Tagués ‘Vincent Cayphas’

La société EURECayphas spécialisée dans les installations électriques pour entreprises s’installera prochainement sur la nouvelle extension Sud de la Zone d’Activités économiques de Strépy-Bracquegnies. C’est la première PME qui viendra s’implanter dans cet endroit stratégique, proche du Pont Canal et des autoroutes. Son dynamisme augure d’un avenir prometteur.

130723_01+ps

EURECayphas a vu le jour en 2007, engagé son 1er employé en 2008 et aujourd’hui, ils sont 14 à faire tourner la PME dont le développement, d’après son gérant, Vincent Cayphas, se base sur un management très humain, sur les impératifs économiques incontournables et sur la volonté d’être en phase avec un environnement durable. EURECayphas est active dans le secteur électrique, mais de façon très large. « Cela va de la haute tension jusqu’aux réseaux informatiques, en passant par toutes les techniques que l’on peut trouver dans un bâtiment. Mais notre core-business, ce sont les entreprises qui s’installent sur les zonings. »

La jeune entreprise sera donc dans son univers de prédilection dans cette zone d’activité dite du Plat Marais, aménagée par l’IDEA. Concrétisé dans les prochains mois, son projet de déménagement est dans les cartons depuis déjà un certain temps. Vincent Cayphas. « On a démarré l’entreprise dans la maison familiale qui est devenue trop petite après quelques mois. On a alors déménagé une partie de nos installations à Leval et on a aussi des infrastructures à Morlanwelz. Actuellement, on essaie de livrer un maximum de marchandises chez les clients directement. C’est une perte de temps et d’énergie quasi tous les jours et le fait de pouvoir recentrer toute l’activité ici sur le site de Strépy, en une seule entité, va pouvoir augmenter la productivité de l’entreprise. »

DSC_0012 DSC_0009

Vincent Cayphas espère bien sûr accroître son carnet de commande, voire l’emploi, en profitant de l’emplacement stratégique de la nouvelle installation et des futurs clients potentiels qui s’établiront aussi sur cette zone attrayante. A ce sujet, l’intercommunale IDEA annonce que 2 autres sociétés, actives elles-aussi dans le domaine de l’électricité industrielle, EGF et Progest, ont déposé une option pour l’achat d’un terrain.

Elles seront donc peut-être voisines du futur nouveau siège d’EURECayphas, conçu par le bureau Open architectes et construit par la société spécialisée Mathieu Gijbels. L’investissement global de l’entreprise s’élève à quelque 2 millions d’€, dont 250.000 d’aide publique wallonne. La construction, entamée il y a 2 mois, est déjà pratiquement achevée au niveau du gros œuvre. Non sans humour, c’est donc la dernière pierre commémorative, et non la première, qui a été dévoilée récemment, face au bâtiment qui sera assurément moderne, durable et high-tech et qui constituera une vitrine des savoir-faire de la PME . « Le bâtiment, on l’a voulu à notre image, nous précise encore Vincent Cayphas. Il est tourné vers le futur, écologique et super bien isolé. Il n’aura pas de chaudière mais une pompe à chaleur avec des forages géothermiques. Il comportera, de plus, un éclairage 100% LED et une ventilation avec récupération de chaleur. A titre de comparaison, on va avoir un compteur électrique semblable à celui d’un appartement. On aura, à mon avis, très peu de consommation car, pour couronner le tout, une installation photovoltaïque sera intégrée dans la façade du bâtiment. Dûment sécurisé, protégé, il bénéficiera aussi d’une domotique performante et possèdera une salle de réunion multimédia et polyvalente. »

DSC_0006

DSC_0015

Le personnel d’EURECayphas, qui a démontré son esprit de corps à l’occasion de la cérémonie inaugurale, devrait intégrer son nouvel espace en août prochain. Ce sera là une étape importante dans le développement de la société qui accorde beaucoup d’importance aux relations sociales harmonieuses, comme nous le confirme le patron. « On a démarré nos activités en pleine crise économique avec un management que je qualifie de moderne. On a privilégié d’emblée la réduction du temps de travail. Chez EURECayphas, on ne travaille que 4 jours par semaine. Tout le personnel a donc des WE de 3 jours complets. De ce fait, on a diminué les coûts fixes et les déplacements. Nos équipes font 20% de km en moins chaque semaine pour les mêmes chantiers et, par conséquent, cela représente 20% de charges en moins pour l’entreprise. De plus, tous les temps morts pour l’entretien des véhicules et des machines sont planifiés les vendredis. On n’a donc aucun outil à l’arrêt pendant la semaine. Tous ces éléments aboutissent à un taux de productivité assez incroyable et à une motivation de nos équipes au-delà de tout espoir. Je dis souvent en interne qu’un travailleur heureux est un travailleur rentable. Chez nous, on a des travailleurs heureux, donc ….

                                                                                                                   Michel Bellefontaine

Publicités